Le Maibaum ou Arbre de Mai

De Guide MFC
Aller à : navigation, rechercher

En passant pas les centres des villages et villes de Bavière vous avez sans doute déjà remarqué ces étranges "poteaux" blanc et bleu, les "Maibaum" ou "arbres de mai". Trouvez ci-dessous les informations sur cette tradition encore très vivante en Bavière.

Maibaum du Viktualienmarkt


Origine de la tradition des "Maibaum"

En Bavière, la tradition de l'Arbre de Mai remonterait aux Celtes, un peuple originaire des steppes, et qui a notamment peuplé la Bavière. Les Celtes célébraient le début de l’été en érigeant un arbre autour duquel ils dansaient pour chasser les mauvais esprits. Cette coutume s'est perpétuée, malgré l'opposition initiale de l’Église qui y voyait un rite païen célébrant la fécondité. Mais comme souvent, l’Église a fini par récupérer la célébration et aujourd'hui les réjouissances s'accompagnent de cérémonies de dévotion mariale.

Le Maibaum est le plus souvent peint avec des spirales de couleur blanches et bleues qui rappellent non seulement la couleur du drapeau bavarois, mais aussi la forme du losange. En Franconie par contre on en trouve des blanc et rouge.

Les "Maibaum" de nos jours

Le mât de mai est devenu le symbole des villes et villages de la Bavière du Sud. Il représente l’honneur de la commune et de sa communauté et est source de compétition entre les villages bavarois, qui rivalisent d’ingéniosité et d’efforts pour se doter du plus grand et du plus bel arbre. On voit fréquemment des arbres de mai de 30 mètres de hauteur, le record étant détenu par la commune d'Eicherloh (Landkreis Erding) avec un arbre de 57,08 m de long, 4 m de diamètre à la base pour un poids de 16 tonnes mis en place en 2010 (pour relativiser, le Maibaum du Viktualienmarkt fait 34 m de haut).

Ce Maibaum ne peut plus être vu car il a été remplacé en 2015. En effet, la réglementation actuelle imposent que les arbres de mai soient soumis à un contrôle technique annuel qui concerne leur stabilité (contrôle TÜV) et qu'ils ne restent pas en place plus de cinq ans. L'arbre qui a fait son temps est alors débité et ses morceaux sont mis aux enchères.

Bien souvent, on place tout le long du mât, des panneaux de figurines représentant les différents corps de métiers, comme le cordonnier, le ramoneur, le menuisier, le charpentier, etc.

Le 1er mai, jour de la mise en place

MaibaumAufstellen.jpg

Le changement d'un Maibaum est tout un événement. C'est en général le "Burschenverein" (l'association des jeunes) du village ou de la ville qui s'en occupe. On fête quand l'ancien est démonté (plusieurs semaines avant), on fête quand l'arbre arrive dans le village et bien sûr le 1er mai, jour de la mise en place de l'arbre. Dans les grandes villes comme à Munich rien de trop spectaculaire car l'arbre est mis en place avec une grue car le règlement communal interdit la méthode traditionnelle pour d'évidentes raisons de sécurité dans un milieu citadin très fréquenté. Mais dans les petites communes on le monte encore à l'ancienne avec la seule force des bras.

MaibaumAufstellen2.jpg

Une fois l’arbre prêt et l’heure de la cérémonie arrivée (en général le matin de bonne heure), les hommes de la commune doivent se préparer à installer le mât au centre du village, souvent sur la place principale. C’est l’occasion de faire la fête, au son de la fanfare et les groupes folkloriques sont présents pour accompagner cette cérémonie et soutenir moralement les hommes qui devront déployer tous leurs efforts pour hisser le mât. Le mât est traditionnellement hissé à la verticale à l'aide de longues perches. La mise en place traditionnelle est une véritable épreuve de force qui requiert puissance, savoir-faire et précision et dure souvent plusieurs heures. Tout est fait manuellement sous les ordres d’un chef attentif qui veille à la réussite de l’épreuve en toute sécurité. Devant un tel exercice, on ne s’étonnera donc pas que le mât de mai soit conservé en l’état, en général cinq ans, et pour certaines communes au moins trois ans.

"Maibaumstehlen" / Le vol de Maibaum et ses règles tacites

C'est presque un sport national... Les habitants d'une commune organisent parfois des raids pour voler quelques jours avant sa mise en place, l’arbre d’une commune voisine. Aussi, jusqu'au jour de la cérémonie, les arbres sont-ils surveillés, jour et nuit, par les hommes de la commune, pour décourager les éventuels ravisseurs...

Mais comme pour tout jeu, il y a des règles... Un arbre ne peut être volé que par les habitants d’une commune qui elle-même a déjà un Maibaum. Pour qu'il soit permis de le voler, l'arbre doit déjà se trouver sur le territoire de la commune où il va être érigé. Voler un arbre de mai dans le bois où il a été coupé est considéré comme un vol: ce n'est plus alors un jeu, mais un vol qualifié. Un arbre déjà érigé ne peut plus être volé. Et si le veilleur qui garde l'arbre ou un habitant du village parvient à poser la main sur le tronc pendant le vol (tant que l'arbre se trouve sur les terres de la commune volée), la tentative de vol est considérée comme ayant échoué.

L'arbre volé est toujours restitué car il faut impérativement qu’il soit érigé le premier mai. La rançon consiste généralement en un repas arrosé de grandes quantités de bière, partagé avec les volés qui vont eux aussi noyer leur honte dans la bière...

Pour la petite histoire, l’arbre du Viktualienmarkt s’est fait dérobé en 2017 et chaque année la radio Antenne Bayern organise le vol d’un Maibaum.

Autres traditions autour du "Maibaum"

Le "Maitanz" / La danse de mai

On danse la nuit qui précède l'érection de l'arbre, c'est la fameuse Nuit de Walpurgis, ainsi qu'après l'érection du mât, on danse alors autour du mât érigé. Ces danses traditionnelles saluent l'arrivée du printemps et expriment l'allégresse et la joie de vivre. Mais aujourd'hui, les discothèques et les clubs proposent eux aussi des soirées à thème le 30 avril et organisent des soirées de réveillon dans l'attente de l'arrivée du mois de mai: Tanz in den Mai.

Les "Maiandacht" / Cérémonie religieuse de recueillement

Alors que l'érection de l'arbre de mai est à l'origine une cérémonie païenne, l'église catholique, qui l'avait d'abord condamnée, a fini par la récupérer en organisant une cérémonie chrétienne. Les cérémonies de recueillement en Bavière sont généralement dédiées à la Vierge Marie. Ainsi à Munich, la Mère de Dieu est-elle honorée le premier mai par une eucharistie festive.

Les Maiandacht se poursuivent tout au long du mois de mai, le mois de Marie dans la tradition catholique.

Tanz in den Mai / Une nuit de folie

La nuit du 30 avril au 1er mai es appelée Freinacht (la nuit libre). Cette nuit-là dans de nombreuses localités, les jeunes se promènent dans les rues et font toutes sortes de farces plus ou moins anodines: ils emballent des voitures ou d'autres choses avec du papier toilette, ils mettent de la crème à raser sur les poignées de porte avec la crème à raser ou modifient la signalisation routière.


Sources

Article d'origine en provenance du blog Munichandco: http://munichandco.blogspot.de



Editeur(s)
Qui a encore contribué à cet article en l'éditant?
Kiki
Auteur initial
Qui est à l'origine de cet article ?

Utilisateur:Luclebelge